Edito Voir tous les éditos

REORGANISATION

Le SDU 13 a rencontré, mardi 26 mai, pour la réorganisation de la DGA ressource, les Directeurs et les Directeur Général Adjoint concernés. Le projet devrait être présenté le 29 juin au CT.
Nos représentants ont tout d’abord souligné que le SDU 13 n’était pas par principe opposé à une réorganisation et que certains points de ce qui venait d’être présenté étaient logiques et positifs. Ils ont cependant déclaré que le projet n’était pas, en l’état, acceptable et que le SDU s’opposerait à sa mise en place pour les raisons suivantes :
Le Calendrier : Il n’est pas raisonnablement pensable qu’un changement d’une telle ampleur soit lancé le 29 juin alors que la Métropole est prévue pour le 1er janvier. De plus, pendant juillet et août, les personnels sont dispersés et le dernier trimestre sera marqué par l’élection du Président de la Métropole.
Les objectifs : Ils n’ont pas été présentés de manière claire et positive aux agents. Existent-ils ? Chacun s’interroge. Il s’agit, nous dit-on, de réduire l’encadrement, mais les cadres sont toujours là et de nouveaux cadres A ont été ou vont être recrutés.
L’état des lieux : aucun bilan n’a été mené sérieusement pour établir ce qui fonctionne bien et ce qu’il faut réorganiser. Les managers n’ont pas été écoutés, les audits n’ont pas été effectués. Cette réorganisation est parachutée, à partir de modèles technocratiques, sans tenir compte des personnels de MPM, de l’histoire de l’institution..
La Communication : En matière de conduite du changement, elle est capitale avant, pendant et après. A MPM, a été mal ou pas menée. Ni avant, ni pendant, ni après, l’administration n’a rencontré les équipes impactées. Les agents n’ont pas été reçus pour préciser leurs nouvelles missions et présenter leur action future de manière positive. La seule communication mise en place est un « tiens bon » qui, après le retrait des restructurations pour les autres DGA, parait bien fragile.
La restructuration en elle-même. Si, plusieurs éléments, paraissent logiques et bénéfiques pour MPM, il est clair que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Ces changements, à l’aube de bouleversements prévisibles, dus à la Métropole, vont déstabiliser et fragiliser l’institution, et provoquer des inquiétudes supplémentaires et inutiles chez des agents déjà malmenés. Avant les harmonisations qu’il faudra mener à partir de janvier, ces changements seraient négatifs pour l’institution et pour le personnel.


Actualités Voir toutes les actualités

Résultats de la CAP du 26 mars 2015

Vous trouverez ci-dessous, les résultats : Adjoint technique 1ère classe Adjoint du patrimoine 1ère classe Adjoint administratif principal 2ème classe – Adjoint technique principal 2ème classe Adjoint administratif principal 1ère classe – Adjoint technique principal 1ère classe Agent de maîtrise …
Lire la suite

Copinage

Nous sommes pris en flagrant délit de copinage avec cet article sur le livre de Pierre Godard qui est un des piliers du SDU à Marseille. Le domaine de la propreté à la Ville de Marseille puis à MPM il …
Lire la suite

Vers une victoire de la FSU au Tribunal administratif

Soulignons l’action de notre camarade de la FSU Alain CAPUS qui a AIX est en voie d’obtenir l’annulation de la promotion « turbo » du chauffeur de Mme Maryse Joissains. Ce jeudi, le rapporteur public a demandé l’annulation de l’acte administratif. Le …
Lire la suite

Remerciements

Merci à tous les agents de MPM qui nous ont fait confiance et ont choisi nos listes lors des élections du 4 décembre 2014. Grâce à vous, nous avons obtenu 30,16% des voix au Comité technique (contre 26,05% en 2008), …
Lire la suite